Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Le risque est un moteur

A notre époque, la question du risque est devenue un sujet majeur. Il y a quelques jours, j'ai suivi un colloque à Los Angeles lors duquel un intervenant a entrepris d'étudier notre peur du risque. Celui-ci prend en effet toujours plus de place dans notre horizon médiatique et nous change en profondeur. Les scientifiques portent une part de responsabilité dans cette affaire, puisqu'ils exhibent quotidiennement une nouvelle liste de risques que nous prenons à chaque instant: se nourrir avec des aliments transgéniques, s'intoxiquer près des axes de circulation, manger trop gras, etc. Le risque finit par prendre le pas sur tout le reste. Nous n’avons plus d'yeux que pour les risques, qu'il s'agisse d'un scénario japonais pour l’Europe ou d'un rarissime cas de vache folle. Aujourd'hui, nous évoluons dans un monde qui voit des risques pour tout. Leurs répercussions éventuelles sont généralement gonflées. Mais cette évaluation subjective des risques diminue aussi fortement la liberté de mouvement des autorités, qui doivent du coup jongler avec une population qui souhaite un monde au risque zéro. Tous les risques doivent être proscrits: pour les travailleurs, les patients, ou les automobilistes. Pour tous ceux-là, un même combat: le risque zéro, quel que soit le prix. Néanmoins, un monde dépourvu de risque serait totalement chimérique. Pourquoi ? Parce que le risque fait partie intégrante de notre ADN. Si nos aïeux n'avaient pas eu le goût du risque, ils n'auraient jamais quitté leurs grottes en quête de nourriture. Henry Ford était partisan du risque: il avait déjà cinq faillites derrière le dos avant de percer avec la production de masse de voitures particulières. S'il y a bien une chose dont je suis convaincu, c'est qu'il ne peut y avoir de progrès s'il n'y a personne pour prendre de risques. J'ai été très intéressé par les idées présentées lors de ce colloque. C'est à mon sens l'image même de ce à quoi une entreprise doit se mesurer : au risque. Pas de profit sans risque. Le désir collectif d’un État-providence où le risque n’existe pas nous coûte aujourd’hui de la richesse. Retrouvez plus de renseignements sur l'organisateur de séminaire entreprise à Los Angeles.

Les commentaires sont fermés.