Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Aider les entreprises à aller plus loin : l'export comme levier de croissance

Environ 125000 entreprises exportent chaque année en France. Le nombre d’entreprises exportatrices est nettement plus élevé en Allemagne et en Italie, pays qui connaissent des performances à l’exportation plus favorables qu’en France. L’appareil exportateur français est extrêmement concentré. Les 1000 premiers exportateurs, soit moins de 1 % des entreprises exportatrices, concentrent, en effet, 70 % de la valeur des exportations françaises. Inversement, les PME constituent 95 % des exportateurs mais ne génèrent que 14 % des exportations. Au sein de cette population, les taux de rotation de la présence à l’international, d’une année sur l’autre, sont élevés : chaque année, environ un exportateur sur quatre cesse d’exporter. Les travaux de l’Observatoire sur le financement des exportations des entreprises françaises doivent permettre de voir dans quelle mesure l’écosystème du financement des exportations peut être amélioré. Les dépenses concernées sont de nature très variée et correspondent à différents stades du processus d’internationalisation de l’entreprise (prospection, sécurisation des transactions, financement de l’acheteur, cautions et garanties, investissement à l’étranger). La plupart de ces dépenses sont immatérielles, qu’il s’agisse de financer de la prospection ou bien du BFR. De ce point de vue, certaines difficultés avancées dans le cadre des travaux précédents de l’Observatoire sur le financement de l’immatériel et de la transformation numérique peuvent se retrouver ici. Une attention particulière se portera sur les PME, y compris les TPE (à condition de disposer d’un potentiel en matière d’exportations), et il s’agira de voir, après avoir présenté les diffé- rents dispositifs, soutiens financiers publics ou offre privée, si les entreprises connaissent suffisamment bien les différents outils existants et les utilisent de manière appropriée. L’évolution de l’offre privée sera également éclairée : développement de fintech spécialisées dans le financement du commerce international, finance participative, e-export, perspectives en matière de mise en œuvre du principe de la blockchain pour le financement du commerce international. Les travaux de l’Observatoire s’inscrivent dans le cadre de la réflexion en cours sur le Plan d’action, de croissance et de transformation des entreprises (PACTE) présenté par le gouvernement et qui aboutira au dépôt d’un projet de loi au printemps 2018.

Les commentaires sont fermés.